1815 Les Cent-Jours
Précédente Accueil Remonter

1815

Le 79e se trouvait en garnison à TOULOUSE ; il y resta pendant les CENTS JOURS, bien qu’il fit partie du 8e corps d’ armée.

Le régiment, était alors composé en grande partie de soldats italiens qui désertèrent presque tous ; le reste du 79e, officiers et soldats, donna une preuve de son patriotisme en abandonnant deux jours de solde par mois pour le trésor de l’armée, pendant la durée de la campagne.

Le 79e ne prit part à aucune action de guerre en 1815. Après la bataille de WATERLOO, la restauration entreprit de reconstituer l’armée sur des bases nouvelles, et, voulant détruire l’ancien esprit de corps, elle supprima le nom de régiment. Une ordonnance royale du 3 août 1815 créa les Légions Départementales.

Les dépôts des 108 régiments d’infanterie de ligne licenciés et ceux des 15 régiments d’infanterie légère furent envoyés dans les chefs lieux des départements pour servir de noyaux aux légions départementales ; le 29e et le 79e de ligne servirent à former la 29e légion de Haute Garonne.

C’est ainsi que disparut de l’armée française le 79e d’infanterie et pendant 40 ans, c’est-à-dire jusqu’en 1855, il n’y eut plus de régiment français portant ce numéro.

Mais ce 79e de 1855, comme nous le verrons plus loin, n’a aucune attache avec l’ancien, issu du BOULONNAIS de 1684.

 
Visiteurs depuis le 6 juin 2014 :

Free counters!