1798 Egypte
Précédente Accueil Remonter Suivante

1798 - Campagne d’Egypte

L’AUTRICHE était à peine vaincue que déjà on songeait à une expédition nouvelle. L’Angleterre ennemie acharnée de la France, était la puissance que le gouvernement songeait à frapper. On forma une année dite d’Angleterre et la 4e Demi Légère, en garnison à VIENNE, fut désignée pour en faire partie.

BONAPARTE, Général en Chef de la dite armée, méditait la conquête de l’EGYPTE, il fit adopter ses idées par le Directoire et l’Armée d’Angleterre devint l’armée d’Egypte. TOULON, GENES, AJACCIO et CIVITA-VECCHIA furent désignés comme points d’embarquement. La 4e Demi Légère quitta donc VIENNE au mois de Mars et se rendit à AJACCIO.

Le 15 mai, elle s’embarquait et voguait vers l’Egypte sous les ordres du Général VAUBOIS, du Chef de Demi Brigade DESTAING, le même que nous avons vu blessé en Italie à l’affaire LONATO.

Arrivé devant l’île de MALTE le 9 juin, le corps expéditionnaire fit halte. Le Général en Chef voulait s’emparer de cette île où dominait l’influence anglaise.

La 4e Demi Légère fut désignée pour faire partie du corps de débarquement. Le 10, LAVALETTE, capitale de l’île, fut investie et toutes les sorties repoussées. Le Grand Maître de l’Ordre des Chevaliers capitula le lendemain 11. BONAPARTE laissa une garnison dans l’île, mais la 4. Légère fut rembarquée et suivit la flotte on Egypte sous les ordres du Général de Brigade MARMONT.

Le 1er juillet, on arriva devant ALEXANDRIE. La 4e Demi Légère fit partie des 4 à 5 000 hommes débarqués les premiers en Egypte sous les ordres de BONAPARTE lui-même. Le 2 juillet, cette petite troupe divisée on 3 colonnes enlevait ALEXANDRIE d’assaut (la 4e Demi Légère, commandée par MARMQNT, enfonça à coups de hache la porte de ROSETTE (Pascal) Bulletin de la Grande Armée). Quand BONAPARTE se dirigea sur le CAIRE, 2 bataillons du 4e Léger restèrent à ALEXANDRIE sous les ordres de MARMONT; quant au 1e Bataillon, il assista à la bataille des PYRAMIDES et prit part à l’expédition de SYRIE ; il figura par conséquent à la bataille du MONT-THABOR (16 avril 1799) où 6 000 fantassins détruisirent une armée de 30 000 Musulmans; ainsi qu’au siège de ST JEAN D’ACRE.

1799

Attaquée par la peste, l’Armée revint en EGYPTE (Mai 1799).

En juillet, une armée turque levée sous les instigations de l’Angleterre débarqua à ABOUKIR. BONAPARTE, avec 6 000 hommes de la garnison d’ALEXANDRIE, où était revenu prendre position la 4. Demi Légère, attaqua les 20 000 turcs à ABOUKIR et les battit complètement. LANNES, MURAT, KLEBER, DESTAING, l’ancien Colonel de la 4e Demi Légère, conduisirent les troupes françaises.

La conduite de ces troupes fut si admirable que KLEBER, dans son enthousiasme, s’écria on s’adressant au Général en Chef: “Général, vous êtes grand comme le monde.”

La 4e Demi Légère put inscrire la bataille d’ABOUKIR sur son drapeau à côté de celle des PYRAMIDES et du MONT-THABOR.

1800

Peu de temps après cette éclatante victoire, BONAPARTE rappelé en Europe par les évènements, quittait l’EGYPTE, laissant le commandement de l’Armée à KLEBER. Ce départ découragea l’armée et KLEBER signa une convention qui stipulait l’évacuation de l’Egypte et la rentrée en France de l’armée expéditionnaire.

Mais bientôt les anglais violent la convention et exigent que l’armée française se rende prisonnière. “Soldats, on ne répond à de telles insolences que par des victoires, préparez vous à combattre” s’écrie KLEBER, et l’armée répondit par la victoire d’HELIOPOLIS où 10 000 français dispersèrent 70 000 ennemis (20 mars 1800). La 4e Demi Légère était au nombre des combattants qui, par cette victoire, ajoutèrent une page de plus à la glorieuse histoire des armées de la France.

Le Général KLEBER ayant été assassiné, MENOU lui succéda dans le commandement.

Les anglais voulant à toute force nous faire évacuer l’Egypte, envoyèrent une nouvelle armée qui y arriva au mois de mars 1801.

L’ennemi ayant débarqué malgré les efforts du Général FRIANT, le Général LANUSSE vint, avec la 69e, les 4e et 18e Légères et le 22e Chasseurs, soutenir ce Général. Tous deux livrèrent un brillant combat près d’ALEXANDRIE le 13 mars. “Dans ce combat, la 4e Demi Légère soutenue par le 22e Chasseurs, s’élançant contre le centre de la ligne anglaise, fit déposer les armes à deux bataillons ennemis”. Cependant le combat resta indécis.

Le. 21 mars, MENOU arriva enfin du CAIRE au secours de FRIANT et de LANUSSE, livra la malheureuse bataille de CANOPE. La division LANUSSE, et par conséquent la 4e Légère, y fit l’admiration de l’armée. Le Général LANUSSE y fut blessé mortellement. Le Général DESTAING, ancien Chef de la 4e Demi Légère; y reçut également une grave blessure et presque tous les officiers supérieurs de la 4e Demi Légère y furent tués ou blessés.

La bataille de CANOPE fut une bataille indécise, mais elle décida du sort de l’expédition. Tous les efforts subséquents ne purent empêcher l’évacuation; toutefois, la bravoure de nos soldats, leur discipline et leur résolution de mourir plutôt que de se déshonorer, leur fit obtenir le retour dans leur patrie avec armes et bagages et avec tous les honneurs de la guerre : voilà ce que peuvent la discipline, la fermeté dans le malheur, la confiance dans les Chefs I

L’EGYPTE fut évacuée en août 1801 et la 4e Demi Légère rentra on France après s’être réellement couverte de gloire et avait perdu une grande partie de son effectif par le feu et les maladies.

1802 - 1805

Pendant cette période, qui fut une période de paix, rien de saillant ne signale l’existence de la 4e Légère qui fut tout occupée à combler le vide fait dans ses rangs et à se préparer pour de nouveaux combats.

En 1803, un décret du 1er Consul décida que la dénomination de Demi Brigade serait remplacée par celle de Régiment et la 4e Demi Brigade devient 4e Régiment d’Infanterie Légère. Le 4e Léger fut appelé à ternir garnison à Paris comme récompense de ses éminents services.

Visiteurs depuis le 6 juin 2014 :

Free counters!